convulsion


convulsion

convulsion [ kɔ̃vylsjɔ̃ ] n. f.
• 1538; lat. méd. convulsio convulsé
1Méd. Contraction violente, involontaire et saccadée des muscles. spasme. Convulsions toniques, qui mettent les muscles dans un état de rigidité durable. Convulsions cloniques, où les contractions se succèdent à un rythme irrégulier. Être pris de convulsions. Se tordre dans les convulsions. Son bébé fait des convulsions.
2Cour. Mouvement désordonné provoqué par certaines émotions. Convulsions de colère.
3Agitation violente; trouble soudain. Convulsions politiques, sociales. bouleversement, crise, secousse, soubresaut, spasme. « personne ne peut penser qu'une liberté conquise dans ces convulsions aura le visage tranquille et domestiqué que certains se plaisent à lui rêver » (Camus).

convulsion nom féminin (latin convulsio, -onis) Contraction brusque et involontaire des muscles squelettiques s'accompagnant parfois de contractions des muscles lisses, qui peut être localisée à un ou plusieurs muscles ou généralisée à tout le corps (surtout pluriel). Mouvement désordonné provoqué par certaines émotions, certains troubles : Des convulsions de rage. Trouble violent qui bouleverse le monde physique, les États (surtout pluriel) : Les convulsions sanglantes d'une révolution.convulsion (synonymes) nom féminin (latin convulsio, -onis) Contraction brusque et involontaire des muscles squelettiques s'accompagnant parfois de...
Synonymes :
Mouvement désordonné provoqué par certaines émotions, certains troubles
Synonymes :
Trouble violent qui bouleverse le monde physique, les États (surtout...
Synonymes :
- ébranlement

convulsion
n. f.
d1./d Contraction involontaire et transitoire des muscles, localisée ou généralisée. (Les convulsions peuvent être rapides et brusques - cloniques - ou durables - toniques. On les observe au cours de l'épilepsie, du tétanos, de la tétanie, etc. Chez l'enfant, elles peuvent survenir lors d'une fièvre élevée.)
d2./d Fig. (Le plus souvent au Plur.) Troubles sociaux violents. Les convulsions d'une révolution.

⇒CONVULSION, subst. fém.
Gén. au plur.
A.— [En parlant d'un être humain et, plus rarement d'un animal]
1. Mouvement incontrôlable des muscles qui se raccourcissent et se gonflent violemment et de façon plus ou moins durable. Convulsion(s) violente(s); convulsions des muscles; être saisi de (par des) convulsions. Synon. contraction, spasme. Un taureau (...) couché sur le flanc dans les convulsions de l'agonie (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 57). L'enfant (...) entre en convulsions avec des gestes grotesques de petit pendu (DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 85) :
1. Le misérable [un pendu] disparut dans une trappe carrée, au bruit sourd de la corde qui se tendait soudainement, avec d'effrayantes vibrations, causées en partie par les dernières convulsions du mourant.
HUGO, Han d'Islande, 1823, p. 556.
SYNT. Convulsions affreuses, atroces; convulsions de la gorge, du visage; les convulsions d'un mourant; la convulsion d'une bête blessée; une convulsion le parcourt; crise de convulsions; être pris, tordu de (par des) convulsions; éprouver des convulsions; succomber dans des convulsions.
Convulsions (de Saint-Médard). Convulsions dont étaient atteints certains jansénistes fanatiques. Le fanatisme des convulsions, arrivé de Paris... (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 432).
Spéc., MÉD. Convulsions toniques. Contractions continues des muscles. Convulsions cloniques. Contractions brèves et répétées (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970). L'attaque épileptique est caractérisée, on le sait, par la brusquerie du début, la perte de connaissance associée aux convulsions toniques et cloniques (CODET, Psychiatrie, 1926, p. 123). Convulsions infantiles. Ensemble des phénomènes convulsifs (épilepsies, syncopes, spasmes de sanglots) chez le jeune enfant (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970).
P. métaph. L'étoffe, dont de brèves convulsions agitaient les fronces (ARNOUX, Chiffre, 1926, p. 51).
2. P. ext. Mouvements violents, excessifs, désordonnées, souvent sous le coup d'une émotion ou d'une passion intense et généralement pénible. Convulsions de désespoir, de douleur, de rage. Synon. contorsion. Dans les convulsions de la colère (FLAUB., Tentation, 1849, p. 329). Se laissant aller aux convulsions d'un fou rire délicieux (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 55) :
2. À dire vrai, les orateurs, les tragédiens et les chanteurs n'évitent pas toujours assez les cris et les convulsions.
ALAIN Système des beaux-arts, 1920, p. 201.
B.— P. anal. ou p. métaph.
1. [En parlant d'une matière ou de phénomènes naturels]
a) Mouvement apparent violent. Convulsions géologiques; les convulsions du globe. Les premières convulsions de l'écorce terrestre (GREEN, Journal, 1934, p. 218). La convulsion du ciel et de la terre (pendant le bombardement de Hambourg) (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 287).
b) Apparence convulsée. Les convulsions d'un sol volcanique. Les convulsions des éclairs (GIONO, Bonheur fou, 1957, p. 407).
2. [En parlant de faits psychologiques] Trouble intense, crise. Convulsion(s) intérieure(s); les convulsions de l'âme; vie d'angoisse et de convulsions. Six années d'anxiétés et de convulsions renaissantes (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 10). Une petite convulsion sentimentale (LA VARENDE, Roi Écosse, 1941, p. 113) :
3. Je suis en convulsions depuis près d'un an, et les plus secrètes.
VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1932, p. 513.
3. [En parlant de réalités historiques, sociales, économiques] Trouble profond et violent. Convulsions économiques, sociales; époque de convulsion(s); déchaîner des convulsions. Synon. bouleversement, crise. Les longues convulsions qui déchirent les états (ROBESP., Discours, Subsist., t. 9, 1792, p. 117). Les convulsions qui agitent et tourmentent le monde (LAMENNAIS, Avenir, 1831, p. 183). Les terribles convulsions de ces guerres civiles s'épuisent (MORAND, Londres, 1933, p. 30) :
4. Une convulsion qui s'annonça tout de suite comme plus brutale que les précédentes secoua le monde des affaires (...) dès les premiers coups, deux géants (...) s'écroulèrent.
GIONO, Chroniques, Noé, 1947, p. 216.
Prononc. et Orth. :[]. On peut entendre [-] pour la finale puisque DUPRÉ 1972, p. 534 insiste [-] et non [-]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1538 méd. (H. FIERABRAS, Méthode chirurgicale ds Fr. mod., t. 19, p. 20); 2. av. 1654 « mouvement violent et désordonné auquel est en proie une personne » (G. de Balzac ds Trév. 1704); 3. 1661 fig. « agitation » (MOLIÈRE, Fâcheux, I, 1 ds LIVET : Et tandis que tous deux étoient précipités Dans les convulsions de leurs civilités); spéc. 1756 « troubles qui agitent un État » (VOLTAIRE, Mœurs, 68 ds LITTRÉ). Empr. au lat. impérial convulsio terme médical. Fréq. abs. littér. :689. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 230, b) 1 166; XXe s. : a) 763, b) 795. Bbg. GOHIN 1903, p. 343.

convulsion [kɔ̃vylsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1538; lat. méd. convultio, -onis, du supin de convellere. → Convulser.
1 (1538). Méd. et cour. Contraction violente involontaire et saccadée des muscles. Convulsif (maladies convulsives), spasme. || Convulsions tétaniques. Tétanos. || Convulsions toniques, qui mettent les muscles dans un état de rigidité durable. || Convulsions cloniques, où les contractions se succèdent à un rythme irrégulier, plus ou moins accéléré. || Convulsions internes, externes, aiguës, chroniques. || Se tordre, se rouler dans les convulsions. || Mourir dans des convulsions épouvantables (→ Poison, cit. 2.1). || Avoir les yeux révulsés, injectés de sang pendant les convulsions. || Convulsions accompagnées de sueurs froides. || Sursauts, soubresauts, spasmes des convulsions. || Remède antitétanique contre les convulsions. Anticonvulsif, antispasmodique, spasmolytique. || Il fut pris de convulsions (→ Révolte, cit. 2). || Enfant qui fait des convulsions. || Convulsions infantiles. || Les dernières convulsions de l'agonie, de la mort.
1 Nous trouvâmes cette charmante créature pâle, livide, agitée de convulsions, les lèvres retirées.
Voltaire, Hist. de Jenni, in Littré.
2 (…) la violence des convulsions décrut : les mouvements épileptiformes s'espacèrent.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 154.
2 Cour. Mouvement désordonné provoqué par certaines émotions. || Les convulsions de la colère, de la jalousie, du désespoir. || Des convulsions de colère.
3 (…) la vue d'un demandeur lui donne des convulsions. C'est le frapper par son endroit mortel.
Molière, l'Avare, III, 5.
4 Son engouement outré pour ou contre toutes choses qui ne lui permettait de parler de rien qu'avec des convulsions.
Rousseau, les Confessions, XI.
5 Un désespoir paisible, sans convulsions de colère et sans reproches au ciel est la sagesse même.
A. de Vigny, Journal d'un poète, p. 32.
Plaisant. Contorsion, distorsion.
6 Et tandis que tous deux étaient précipités
Dans les convulsions de leurs civilités (…)
Molière, les Fâcheux, I, 1.
3 Par anal. Mouvement violent (non humain, non vivant). || Les convulsions du globe terrestre. || Convulsions géologiques.
Par métaphore :
7 (…) la montagne semble avoir eu des convulsions, tant elle est soulevée, fendue, crevée dans tous les sens.
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 61.
4 Fig. Agitation violente. Troubles soudains. || Les convulsions de l'âme.
(1756). Polit. || Convulsions politiques, sociales. Agitation, bouleversement, crise, remous, révolution, secousse, soubresaut, spasme, trouble (→ aussi Charnier, cit. 5).
8 Depuis un an, le régime directorial achevait de se dissoudre dans une série de convulsions.
Louis Madelin, l'Ascension de Bonaparte, XIX, p. 269.
9 Les sociétés humaines cherchent, à travers des convulsions dramatiques, une formule de vie sociale qui leur donne l'équilibre et peut-être plus de justice et sans doute plus de bonheur.
G. Duhamel, le Temps de la recherche, II, p. 23.
5 Littér. Aspect tourmenté. || La convulsion, les convulsions des branches d'olivier.
REM. Convulsion, comme convulsé et convulsif, implique en général le résultat d'un mouvement violent plus ou moins évoqué par le contexte. Ces mots excluent le statisme de la description.
DÉR. Convulsionnaire, convulsionner. — V. Convulsif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Convulsión — Clasificación y recursos externos CIE 10 G40, I64, P90, R …   Wikipedia Español

  • convulsion — CONVULSION. s. f. Mouvement irrégulier et involontaire des muscles, avec secousse et violences. Grande, violente, furieuse convulsion. Convulsion épileptique. Tomber en convulsion. Être en convulsion. Dans le fort de la convulsion. Être sujet à… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • convulsión — f. neurol. Contracción violenta, involuntaria y momentánea de uno o varios grupos musculares que provoca movimientos irregulares localizados o generalizados por todo el cuerpo. Las causas que la provocan pueden ser psíquicas (convulsiones… …   Diccionario médico

  • convulsion — CONVULSION. s. f. Retraction, retirement de muscles avec secousse & violence quand le principe des nerfs est attaqué. Grande, violente, furieuse convulsion. convulsion epileptique. tomber en convulsion. comme il estoit en convulsion. dans le fort …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Convulsion — Classification and external resources ICD 9 780.3 MeSH D012640 A convulsion is a medical condi …   Wikipedia

  • Convulsion — Con*vul sion, n. [L. convulsio: cf. F. convulsion.] 1. (Med.) An unnatural, violent, and unvoluntary contraction of the muscular parts of an animal body. [1913 Webster] 2. Any violent and irregular motion or agitation; a violent shaking; a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • convulsión — 1. ‘Contracción violenta e involuntaria de los músculos’: «Llevaba tres días en la enfermería, con convulsiones y fiebre» (Dou Luna [Ven. 2002]); y ‘sacudida o agitación violenta, especialmente la de carácter social o político’: «El país está… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • convulsion — [n1] muscle spasm algospasm, attack, contortion, contraction, cramp, epilepsy, fit, paroxysm, seizure, throe, tremor; concept 308 convulsion [n2] disturbance agitation, cataclysm, clamor, commotion, disaster, ferment, furor, outcry, quaking,… …   New thesaurus

  • Convulsion — (v. lat.), Krampfige Zuckung in Streck u. Beugemuskeln wechselnd also in unwillkührlichen[423] Körperbewegungen sich darstellend, der abwechselnd in Streckungen u. Beugungen besteht. C en kommen entweder nur in einzelnen Theilen symptomatisch als …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Convulsion — Convulsion, lat., Krampf, Zuckung; länger dauernder, tonischer Krampf ist Contractur, kürzer dauernde C. heißt eine klonische, bewegliche …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.